"On ne peut guérir la partie soignée, sans soigner le Tout. On ne doit pas soigner le corps séparé de l’âme et pour que l’Esprit et le corps retrouvent la santé, il faut commencer par soigner l’âme. Car c’est une erreur fondamentale des médecins d’aujourd’hui de séparer l’âme et le corps"

Platon (427- 347 av J-C)

Le Shiatsu est une méthode de relaxation inspirée de la médecine traditionnelle Chinoise.

 

Celle-ci utilise le trajet des méridiens, canaux spécifiques par lesquels l’énergie circule dans notre corps.

Elle repose donc sur le travail du Qi : l’énergie vitale d’une personne.

Ce Qi, lorsqu’il circule librement, favorise la santé et le bien être.

La technique manuelle chinoise s’est beaucoup développée au Japon, à partir de 1616 sous le nom de « Anma », terme que l’on peut traduire par « pression des doigts ».

 A partir de 1912, c’est maître Tokujiro Namikoshi qui grâce à ses expériences personnelles et à de longues recherches, a réussi à comprendre les effets des pressions manuelles sur le corps.

Le principe  de cet art est l’utilisation du toucher, par les pouces et les paumes des mains tout en exerçant des pressions rythmées, des mobilisations et des étirements sur différents points sur les trajets des méridiens.

En 1955, le ministère Japonais de la santé reconnait le Shiatsu comme une médecine à part entière. Il devient donc une des médecines officielles de ce pays.

Le Shiatsu est reconnu en 1997 comme « médecine non conventionnelle digne d’intérêt » par le Parlement Européen. Cet art s’est donc exporté vers le reste du monde.

Des écoles sont ouvertes pour former des praticiens à cette méthode de bien-être.

Le Shiatsu s’inscrit dans une action préventive plutôt que curative : on cherche à mettre la personne dans les meilleures conditions possibles pour un épanouissement et un état de santé favorables.

En France, on peut différencier plusieurs styles de Shiatsu, cependant tous conservent le même principe de base qui est la pression des doigts. La différence se fait au niveau des parties du corps sur lesquels le praticien va exercer des pressions. Certains utilisent les méridiens, d’autres les points d’acupuncture.

Cec

Notons cependant, que toutes ces techniques gardent un objectif commun qui est l’équilibre énergétique.

Ceci en agissant sur 3 plans : physiologique, psychique et émotionnel.

A travers cet art du toucher, nous pouvons noter plusieurs aspects bénéfiques :

  • Il revigore la peau

  • Stimule la circulation des liquides corporels

  • Assouplit les tissus musculaires

  • Résorbe les tensions

  • Rectifie les déformations du squelette

  • Facilite l’harmonie du système nerveux

  • Régularise le fonctionnement endocrinien

  • Aide au bon fonctionnement des viscères

  • Favorise la relaxation profonde.

Ainsi, les effets du shiatsu jouent un rôle central sur l’homéostasie via son action sur le système nerveux autonome et endocrinien.

 

+33 (0)658083355

16 rue Taine Paris France 75012

  • Black Facebook Icon
  • Noir LinkedIn Icône

©2019 by Corps . Coeur . Conscience